MAISON BRAMALOUP DESSUS

La maison Bramaloup de Bielle est mentionnée dans le censier de Gaston Fébus de 1385. A une date inconnue, elle s’est dédoublée. On a d’une part la maison Bramaloup debat et d’autre part la maison Bramaloup dessus. Dans le milieu du XVIIe siècle, la maison Bramaloup dessus a été acquise par un cadet de la maison Vergès de Bielle, Pierre, qui suit.
Pierre de VERGÈS, alias de BRAMALOUP
Il est le fils cadet de Jean de Vergès et de Jeanne de Casassus de baig, de Bielle
Il épouse vers 1649 Marie de LANE, de Bielle, fille de Jean de Lane dessus, dont il a sept enfants :
1. Marie, née le 9 mai 1650 (parrain et marraine, Joseph de Vergès, frère du père, et Marie de Bouix, son épouse), morte enfant
2. Cataline, née le 14 mars 1652 (parrain et marraine, Jacques de Lane et Catherine de Lapasseig, son épouse), morte enfant
3. Jeanne-Marie, née le 25 mai 1656 (parrain et marraine, Jean de Bourrouillan et Jeanne de Bourrouillan), qui suit
4. Philippe, né le 14 juillet 1658 (parrain et marraine, Philippe de Lane, autrement de Lairis, de Belesten, et Augustine de Lairis, son épouse), mort enfant
5. Jeanne, née le 24 avril 1661 (parrain et marraine, Jean de Bergès menor et Marie-Jeanne de Bergès, sa sœur), mariée par contrat du 16 juin 1678 à Pierre de PARIS, alias de Lasalle, autrement de Lapasseig (E 1884 f° 14), dont postérité
6. Madeleine, née le 6 décembre 1664 (parrain et marraine, Jean de Lane et Marie de Lane, de Bilhères) ; mariée le 9 novembre 1688 à Jean de LANE, de Bilhères, avec dispense de parenté du 3ème degré (voir maison Lanne). Elle est cinq fois l’ascendante de Pierre Lanne-Camy (côtés Lanne, Camy et Casamajor)
7. Berthoumieue, née le 1er janvier 1668 (parrain et marraine, Jean de Bergès et Berthoumieue de Soupre, son épouse) ; mariée le 16 mars 1693 à Jean de MEDEBIELLE, de Bielle, dont une fille :
7.1. Jeanne, mariée par contrat du 4 novembre 1727 à Jean-Pierre de Rocabert, de Castet (III E 481)
Jeanne-Marie de BRAMALOUP
Née le 25 mai 1656, morte le 10 mars 1702
Mariée par contrat du 21 avril 1680 à M° Jean de MONCLUS, de Bielle, alors notaire au Sénéchal d’Oloron (E 1884 f° 67), encore vivant en 1727, dont elle a cinq enfants :
1. Pierre de MONCLUS-BRAMALOUP, né le 22 avril 1684 (parrain et marraine, Pierre de Paris, alias de Lapasseig, et Madeleine de Bramaloup), qui suit
2. Joseph, né le 22 avril 1684 (parrain et marraine, (parrain et marraine, Joseph de Monclus et Jeanne de Correste)
3. Jean, né le 10 mars 1686 (parrain et marraine, Pierre de Paris Lapasseig et Jeanne de Bramaloup)
4. Catherine, née le 22 janvier 1689 (parrain et marraine, Jean de Borderotte et Catherine de Monclus, son épouse), mariée le 18 février 1707 à Denis de COMEIG, de Louvie-Juzon
5. Jeanne, mariée le 4 mars 1715 à Jean-Pierre de Nougarou
6. Jean-Baptiste, né le 23 février 1698 (parrain et marraine, Jean de Monclus et dlle Catherine de Benissie, son épouse)
Pierre de MONCLUS-BRAMALOUP
Né le 22 avril 1684, mort le 7 octobre 1766, âgé de 80 ans (sic)
Jurat de la vallée d’Ossau
Abbé laïc de Gère en sa partie dès 1726
Marié le 4 juillet 1698, à l’âge de 15 ans, à dlle Marie de FRECHOU, d’Ogeu, et père de trois enfants :
1. Jean, né le 26 octobre 1700 (parrain et marraine, M° Jean de Monclus et sa fille Jeanne), qui suit
2. Jean-Philippe, né le 18 octobre 1704 (parrain et marraine, M. Joseph de Monclus, lieutenant, et Catherine de Bramaloup), curé de Louvie-Soubiron
3. Catherine, née le 18 octobre 1708 (parrain et marraine, Jean de Monclus et Catherine de Corrège, de Herrère)
Jean de MONCLUS
Né le 26 octobre 1700
Docteur en médecine
Abbé laïc de Gère en sa partie.
Marié à dlle Anne de MONTENGU, de Bedous, dame de Barzun, près de Pontacq , morte en 1790, et père de deux enfants :
1. Pierre, né 25 octobre 1742 (parrain et marraine, le Sr Pierre de Monclus, abbé laïc de Gère en sa partie, son grand-père, et dlle Marie de Fréchou-Baylou, sa grand-mère)
2. Anne, née 17 novembre 1745 (parrain et marraine, le Sr de Monclus, curé de Louvie-Soubiron)
Il semblerait qu’ils soient morts avant leur mère, car à son décès, la seigneurie de Barzun passa à son petit-neveu, noble d’Auture, seigneur d’Uzos.

Une réflexion au sujet de « MAISON BRAMALOUP DESSUS »

  1. Dans ma famille une de mes aileuile est une lahorgue bramaloup ( bielle) qui a epousé un medevielle de gere beslestin . Il a épouse l héritiere et est venu à bielle vers 1845. Mon grand pere etait henri medevielle .
    Est ce la meme famille dont il est question dans votre article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *